Autour du monde avec ...

 
 

MACHU PICCHU

L’histoire de Machu Picchu 

 Machu Picchu est un site archéologique inca situé en bordure de la forêt amazonienne.  Le site de Machu Picchu est resté à l’abandon pendant plus de trois siècles avant d’être redécouvert par l’explorateur américain Hiram Bingham en 1911. La cité de Machu Picchu est construite à plus de 2000 mètres d'altitude au XVe siècle, près de Cuzco. Ces ruines constituent un souvenir exceptionnel de ce qu'était une ville de l'Empire inca.  Les réalisations les plus impressionnantes de la civilisation inca sont des temples, des palais et des forteresses militaires, dont la plus connue est le Machu Picchu.  Parmi les autres réalisations d’exception, on peut citer la construction de ponts de corde suspendus (certains dépassant 100 mètres de long), de canaux d’irrigation et d’aqueducs. L’or et l’argent n’ont pas beaucoup de valeur car ce sont les tissus qui constituent les biens les plus précieux, le tissage restant sans doute l’art majeur pratiqué par les Incas. 

 

L’attaque de Machu Picchu 

Il n’a fallu que quelques mois à une troupe composée de moins de 200 Espagnols pour s’imposer face à un immense empire puissamment structuré et une population qui compte plus de huit millions d’individus.  Les raisons qui expliquent la rapidité de cette conquête sont nombreuses et tiennent à la fois du fait religieux, politique et militaire. Le fait religieux est certainement le plus déterminant. Pizarro a immédiatement profité de la croyance inca qui reconnaît aux hommes blancs la qualité de dieux, lui-même étant assimilé au dieu Viracocha dont les Incas attendent le retour. Ce seul élément suffit à expliquer l’absence de résistance des Incas face aux agissements espagnols qui sont interprétés comme l’incarnation d’une volonté divine. Le conquistador espagnol profite ainsi des mêmes circonstances qui ont permis à Hernán Cortés d’asseoir sa domination sur les Aztèques. En fin politique, Pizarro a su utiliser les élites incas et jouer de leurs rivalités pour imposer sa puissance.  La supériorité militaire des Espagnols tient quant à elle à la possession d’armes à feu qui suscite une terreur intense chez les Incas. 

 

Définitions 

Viracocha : Dieu du ciel. Le dieu inca suprême est adoré comme le créateur de tout être vivant. Lors des cérémonies les plus importantes, des victimes sacrificielles, le plus souvent des animaux, mais parfois des hommes, sont offertes aux dieux.  

 

Pizarro : Chef de l’armée des 200 Espagnols. 

Hernán Cortés :Explorateur espagnol qui attaque Tenochtitlán le 7 juillet 1520 au           

                         Mexique qui s’appelle maintenant Coco. 

Bibliographie 

               World Atlas,Dictionnaire,Microsoft Encarta Junior,Au delà des mots

 

Machu Picchu