Autour du monde avec ...

 
 

Journal de pêche de "Billy the Fisher"

 

Bonjour,

Mon nom est Nicolas et j'ai onze ans. Je fais le tour du monde en bateau depuis 2008. Je suis un passionné de la pêche. J'ai expérimenté plusieurs techniques de pêche depuis toutes ces années et j'aimerais vous partager quelques unes de mes techniques.

Cette semaine, j'ai pêché un thon jaune de 25 kg et une dorade coryphène (aussi appelée mahi-mahi). Voici une photo de la dorade et aussi du leurre que j'ai utilisé.

Ce matin, j'ai eu une nouvelle idée que je vais essayer aujourd'hui. Je vous en
reparlerai bientôt.

A SUIVRE

Nicolas (AKA Billy the Fisher)

 

Notre record de pêche

A 09h15 un poisson a mordu sur la ligne. Sur notre ligne il y a un grand 'bungee' 
(élastique) pour amortir le choc quand le poisson mord. Le bungee s'étira, s'étira
et s'étira. Moi j'avais une peur bleue que la ligne casse. Ma soeur me disait
continuellement, c'est impressionnant que la ligne ne casse pas. Moi, j'étais
embarrassée car dire ça, ne porte pas chance. 

Ça faisait 15 minutes qu'on laissait traîner le poisson pour qu'il s'épuise. Mais
à la fin, on l'a laissé 30 autres minutes pour bien le laisser s'épuiser. Ensuite
on a décidé de le ramener, sinon sa mâchoire aurait cassé.

Quand on le remontait il était trop dur à ramener,  donc on l'a ramené avec la
winche. Mon père est descendu sur le patin avec un harnais et a gaffé le poisson.
De toutes nos forces, on a monté le poisson à bord. J'ai pris une massue et j'ai
assommé le poisson.  Ensuite on a vidé une bouteille d'alcool pour tuer le poisson.  Mon père, a rentré 3 fois le couteau dans son coeur.

Quand il était mort, on l'a mesuré.  Il mesurait un mètre 62 centimètres avec une
pesanteur de 70 kg. C'était un thon jaune, aussi appelé Albacore. Les filets
étaient super gros, maintenant on fait sécher du poisson. Moi j'adore le poisson
séché. Mes parents ont fini de sécher, canner, et sceller le poisson à 1:00 du
matin. Quand on a remonté le poisson à bord, je me suis rappelé que c'était moi
qui avait fabriqué le leurre, avec un bout de squid en caoutchouc que j'avais pris
sur un ancien leurre qui n'avait jamais fonctionné. J'ai rentré un tube de plastique
dans son corps puis j'ai placé un hameçon double (voir photo). Donc, pour un leurre qui ne valait même pas 5 dollars, j'ai attrapé un poisson de 150 livres qui valait 12 dollars la livres, donc environ 1500 dollars. J'étais assez fier de ma prise.

Nicolas, 
Allias Billy the Fisher (Note: ce nom me vient de mon oncle Pierre qui m'a baptisé a
insi au début du tour du monde